Musique

Paula Estrella & Hugo Díaz Cárdenas

Tangos, milongas et folklore

26 janv 2018 à 21h

Une plongée dans la musique populaire de Buenos Aires avec la voix chaleureuse, profonde et émouvante de la grande chanteuse, accompagnée à la guitare par le Maestro Hugo Díaz Cárdenas.

Née à Buenos Aires, Paula, fille du prestigieux pianiste argentin Miguel Angel Estrella partage avec son père l'idéal d'une conduite artistique qui conjugue ce qui est strictement musical avec un lien très fort avec l'activité sociale et en particulier une musique qui soit accessible aux plus défavorisés...Elle a poursuivi lors de son retour en Argentine l'activité qu'elle menait à Paris d'animation d'ateliers de chants et concerts parmi les détenus de prisons, de Villa Urquiza, Rosario ou Buenos Aires, tout en présentant la maturité de son art au Théâtre Colon de la capitale argentine ou à son théâtre San Martìn, ainsi que dans plusieurs autres théâtres de grandes villes de province. 

 

Paula Estrella baigne très tôt dans l'univers musical. Elle commence dès son enfance ses études de musique, de théâtre et de danse et travaille sa voix avec Ida Terkiel. En 1980, sa famille s'installe à Paris, où elle suit plusieurs stages au Théâtre du Soleil chez Ariane Mnouchkine. Elle formera plusieurs groupes de rock, jazz et musique traditionnelle d'Argentine. Pendant plusieurs années elle sera la chanteuse de l'orchestre de Eduardo Makaroff (le créateur du Gotan project) qui anime les vendredi du dancing de la Coupole. C'est lors du Festival off de Avignon que son spectacle de tango est reconnu comme l'un des cinq meilleurs spectacles et qu'elle sera choisie après pour le premier rôle dans l'opéra-tango Che Buenos Aires de Jacobo Romano et Jorge Zuleta.

Avec la création du Quinteto Che tango elle tourne régulièrement en France, en Suisse, en Italie, en Grèce, au Portugal, en Allemagne au Maroc, enregistre plusieurs disques et chante au Cabaret Sauvage avec la Orquesta Tìpica de Juan Cedron et dans de nombreux festivals.

 

Juan Cedron écrit de Paula : Sa voix de velours exprime avec une profonde authenticité la musique populaire urbaine de Buenos Aires. En citant Homero Manzi, je pourrais dire : "Ta voix est la fleur d'une peine".