CRUZ-DIEZ en noir et blanc

Pour Carlos Cruz-Diez le moment est venu de montrer ses photographies...

Grand compositeur

Pour Carlos Cruz-Diez le moment est venu de montrer ses photographies. Le grand Maître qui a modifié notre perception de l’espace et du temps en faisant sortir la couleur du tableau, pratique la photographie, en noir et blanc, depuis son plus jeune âge. Et il faut l’entendre nous dire son enthousiasme quand il découvrit la magie des tirages photographiques, sur la place du Marché de Caracas. Il souscrirait volontiers à ce que Roger Caillois disait : « Ne rien écrire qui ne soit garanti par quelque réalité étant donné que la réalité garantit infiniment plus de choses que l’on ne croit. » Caillois ajoutait : «Il ne suffit pas qu’il y ait imagination, il faut en outre que la mise en images corresponde à un système d’échos, de repères dans les données du monde. »

Si Cruz-Diez a cette « imagination juste » c’est grâce à la photographie et c’est ce qu’il a voulu nous faire comprendre en dévoilant ses photographies tenues jusqu’alors secrètes.

Grâce au Mois de la Photo, à Jean-Luc Monterosso, à Valérie Fougeirol, et à l’Atelier Cruz-Diez tout entier, et après Caracas, New York et Buenos Aires, Paris va découvrir un remarquable ensemble de photographies qui sont celles d’un grand compositeur.

Alain Rouquié Issu du livre Cruz-Diez en noir et blanc avec des textes de Jordi Ballart Junyer et un extrait de la Conversation entre Carlos Cruz-Diez et Edgar Cherubini Lecuna. 30 photos.